Registres de Jurade de Monflanquin

                                                                Livre 11 vol. 9 (E sup 3472)

  1er_mars_1778  -- 12e_mars_1778  --  29e_mars_1778  -- 15_eme_Février_1790

                                             4001    (N° de page des Registres de Jurade)      

Numero 1

 

Per nous Pierre de Passalaigue ecuyer seigneur de

Secretary maire de la ville de Monflanquin et present registre contenant cinquante feuillets à eté

cotté et paraphé pour servir aux deliberations de jurade de cette communauté,

A Monflanquin le second janvier mil sept cens soixante dix huit

 

SIGNATURE

 

1er mars 1778

 

Auiourd'huy premier du mois de mars mil sept cens soixante huit, la communauté de Monflanquin duement

 convoquée aux formes ordinaires, monsieur de Secretari    

 maire, sur la requette presantée par le sieur Joseph

Vistorte bourgeois au nom de collecteur principal la presante année de cette jurisdiction tandante

et de qu'attandû linsufisance

de la somme de soixante dix livres imposée pour le port des deniers Royaux

de cette communauté au bureau de la recette des tailles d'Agen il soit imposé annuellement

et à compter de la présante année, une somme en sûs de la premiére proportionnée a l'augmentation

de depanses et l'ordonnance du seigneur Intendant du seize fevrier

dernier portant que laditte requette seroit communiquée a la presante communauté,

assemblée aux formes ordinaire pour délibérer, Comme aussy ledit sieur de Secretari a dit que la

personne chargée de l'entretien de l'horloge lui à fait

et ausdits sieurs consuls diverses représentations sur ce que la somme de vingt

livres imposées pour ses gages a raison dudit entretien est aussi insufisante eu

egard aux soins a l'assiduité qu'elle exige, et demande egalement une augmentation proportionnée

Surtout quoy l'assemblée dont les voyes ont

Eté recuillies par ledit sieur maire a unanimement

deliheré qu'elle donne son consentement a ce quil

soit imposé annuellement, et à compter de la presant

année sur cette communauté la somme de trente

 

4002

livres d'augmentation en faveur des collecteurs principaux pour le port des deniers de cette

ville au bureau de la recétte des tailles Agen pour                                                                                                        

a lavenir former avec les sommes deja imposées                                                                                                          

a cet effet un total de cent livres                                                                                                                                      

Comme aussy dimposer annuellement et à                                                                                                                       

compte de cette année sur laditte communauté                                                                                                                

la faveur de la personne chargée de l'entretien                                                                                                                 

de l'horloge la somme de vingt livres d'augmentation                                                                                                      

ce qui avec pareille deja imposée pour cet objet                                                                                                               

formera un total de quarante livres, à ces fins                                                                                                                  

charge lesdits sieurs maire et consuls d'envoyer                                                                                                               

coppie de la presante déliberation au seigneur                                                                                                               

Intendant de la province et ont signé

 

SIGNATURES

 

 

4002.4003

                                                                                                                                                                                          

12e mars 1778

                                                                                                                                                                                      

Cejourd'huy douzieme mars mil sept cens soixante dix huit

la communauté de la ville de Monflanquin assemblée aux formes

ordinaires sur la convocation de monsieur de Passalaigue de Secretary  

maire, Le procureur syndic est entré et adit

que quoi quil soit vray que les demarches quelle s'est
données auprès des predecesseurs de monsieur Dupré de

Saint Maur actuellement Intendant de cette generalité, pour faire

Determiner sur son terrein, la route proposée d'Agen a Sarlat

Veu les motifs détaillés dans sa deliberation du sept septembre

Mil soixante quatorze; n'ayant jusques ici, rien operé,

Que les temps malheureux qui affligent non seulement la

province, mais encore le royaume entier, ne permettent

guère de se flatter que le ministere s'occupe du moins encore

de l’execution de son projet, tout avantageux qu'il peut etre,

ilcroit néanmoinsdevoir metre sous ses yeux un memoire plus circonstantiellement

etandu que le précédent  pour faire

la nécessité d'un chemin, et la preference que la communauté mérite a touts egards

sur tout autre projet, et linviter à renouveller ses solicitations a monsieur Dupré de Saint Maur

pouur     accueillir favorablement ses representations :

En la faisant participer a la douce satisfaction de pouvoir

En tout temps de l'année faire circuler ses d'enrées soit au

Port du Lot soit à celuy de la Dordogne, et en recevoir ce dont

Elle a besoin, et a signé

SIGNATURES

 

Surquoi la Communauté aprés avoir pris lecture du memoire

par le procureur sindic, a delliberé qu'il sera transcrit

à son arreté, et qua la diligence de messieurs les

maire et consuls il en sera adressé coppie a monsieur Dupré de Saint Maur intendant

 de la province qui sera supplié de luy etre propice

debiteurs signé

SIGNATURES

 

                                                                     4004

29e mars 1778

 

Aujourd'huy vingt neuvieme mars mil sept cens soixante dix huit dans lhotel de ville

 de Monflanquin ou messieurs les maire et consuls ont convoqué lassemblée de messieurs

les jurats et principaux habitans soussignés auxquels ils ont dit que le sindic de l'hopital

Saint Jacques de cette ville demandant un suplement du loyer de la maison appartenant

aux pauvres qui sert de logement du sieur curé de la parroisse si l'assemblée ne trouveroit

pas a propos de faire payer audit sindic la somme de quarente livres qui se trouve imposée

 pour le loyer de la maison servant d'hotel de ville pour l'année derniere et qui tiendroit

lieu auxdits pauvres du suplement demandé, et de supplier monsieur l'Intendant dy pourvoir

pour la presente année et a lavenir,

Comme aussi que les entrepreneurs de la construction de l'hotel de ville leur ayant presenté

le compte des depenses par eux faitte relativement a cet objet quoique laditte construction

 n'ait pas eu lieu, lesdits sieurs maire et consuls demandent a l'assemblée quelle nomme deux

 personnes pour de concert avec eux proceder à l'audition dudit compte et a se faire rendre celuy des

avances que la communauté a faites auxdits entrepreneurs, avec pouvoir d'arreter et cloturer

ledit compte

au surplus que monsieur l'Intendant ayant demandé par sa lettre du neuf de ce mois,

quelle seroit la somme que la communauté trouveroit a propos de prendre sur celles qui

 ont été levées pour la nourriture des pauvres, pour etre appliquée aux travaux de charité,

 et quelle ait encore à sexpliquer sur les travaux quy luy paroitroit les plus necessaires et

par lesquels l'atelier de charité devroit commancer Surquoy l'assemblée à unanimement

deliberé que lesdits sieurs

maire et consuls demeurent expressement autorisés a donner un mandat au sindic des pauvres de la

somme de quarante livres sur le collecteur principal de l'année derniere pour servir auxdits

pauvres du suplement du loyer de leur maison pour ladite année, comme aussy a se pourvoir

devers monsieur l'Intendant pour le suplier #° [BIFFE] [PARAGRAPGHE BIFFE]

Sur la proposition l'assemblée à aussi unanimement nommé

monsieur de Vassal chevalier de Saint Louis et monsieur Ducondut Claux pour de concert avec lesdits

sieurs maire et consuls entendre clore et arreter le compte des entrepreneurs dudit hotel de

ville ainsy que des avances qui leur ont eté faites par la communauté relativement a cet objet

Et sur la troisieme proposition l'assemblée à egalement unanimement deliberé qu'il seroit pris la

somme de quinze cents livres sur celle 

 

INSCRITTION  MARGINALE : 

D’avoir la bonté de sexpliquer sur le tau fixé pour tenir lieu de logement aux curés des villes telles que

 celle cy, et qu'il necessite une ecurie vu letandüe de la paroise quy s'etend au loin dans la campagne pour

 le proposer a monsieur le curé

 

SIGNATURES 

   Sauf à luy dy suppléer, ou de sen procurer un tel qu'il voudra provenant des contributions volontaires

faitte pour la nourriture des pauvres, pour etre appliquée aux travaux de charité dont l'etat sera fourni par

 lesdits sieurs maire et consuls et ont lesdits sieurs deliberant signé

SIGNATURES

 

 
                  15 eme Février 1790

                                                                                                Elections des officiers municipaux